Les moustiques sont de plus en plus présents dans notre environnement. En effet, avec le réchauffement climatique, ces parasites ont pu s’adapter à des latitudes où le climat ne leur permettait pas de proliférer jusqu’alors. L’étendue du problème est telle que dans certaines régions du sud de la France, on a recours à des avions spécialisés dans l’épandage de produits anti-moustiques. Si ces traitements sont efficaces, ils ne sont malheureusement pas neutres pour l’écosystème. Voyons quelles solutions vous pouvez envisager dans votre jardin pour venir à bout des populations de moustiques qui viennent empoisonner votre existence dès les premiers jours du printemps.

Le piège à moustiques

Depuis quelques années, des pièges à moustiques relativement performants ont vu le jour. Leur principe est simple : attirer les moustiques grâce à une odeur et ensuite les empêcher de ressortir du piège. C’est la méthode employée par le piège Biogents. Ce piège diffuse une odeur proche de celle du corps humain. Le moustique, qui ne se fie qu’à son odorat, approche et se retrouve coincé dans le piège où un ventilateur l’aspire et l’empêche de ressortir. Il finit par s’épuiser et meurt au bout de quelques heures. Un tel piège est parfaitement écologique puisqu’il n’y a pas d’émanations de produits chimiques. Il consomme un peu d’électricité pour faire fonctionner le ventilateur mais c’est assez marginal et vous pouvez tout à fait utiliser des panneaux solaires couplés à une batterie d’appoint. Ceci vous permet ainsi de le disposer à n’importe quel endroit dans votre jardin.

La moustiquaire

La présence du moustique en France n’est pas nouvelle. Depuis des décennies, il est abondant dans les régions du pourtour méditerranéen. Ce qui est plus nouveau, c’est la présence en nombre du moustique tigre dont les piqures sont bien plus allergisantes. Cette carte montre la progression sur moustique tigre sur le territoire national : https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-microbiologiques-physiques-et-chimiques/especes-nuisibles-et-parasites/article/cartes-de-presence-du-moustique-tigre-aedes-albopictus-en-france-metropolitaine.

Pour faire face aux moustiques et les empêcher de rentrer dans votre maison, le plus simple est encore d’installer des moustiquaires sur chaque fenêtre. Ainsi, vous pourrez laisser les fenêtres ouvertes sans craindre une invasion d’insectes. La moustiquaire a l’avantage de bloquer tous les insectes : mouches, guêpes, moustiques, abeilles, etc… C’est une protection passive qui n’a pas besoin d’électricité et n’émet pas de produits chimiques. Son seul inconvénient est son coût de plusieurs centaines d’euros à multiplier par le nombre de fenêtres à équiper. Mais cet investissement est indispensable, en particulier si vous habitez dans les régions infestées.

D’autres solutions existent pour lutter contre les moustiques comme les pesticides neurotoxiques que l’on étale sur sa peau ou encore les lampes bleues. Nous ne parlerons pas de ces solutions dans cet article car même si elles présentent une bonne efficacité, leur empreinte écologique n’est pas excellente. Du coup, elles ne trouvent pas leur place dans cet article.

La protection contre les moustiques est un vrai enjeu de santé publique. Le moustique est le vecteur de nombreuses maladies très graves comme la dengue, le paludisme ou le chikungunya. Il est donc important de s’en protéger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici